Mascotte de scriptor

 

Qu’est-ce qu’un rapport de stage ?

Quelle que soit la formation suivie, le rapport de stage est un exercice incontournable qui fait suite à une expérience professionnelle vécue dans une structure d’accueil.

Les différents types de rapport de stage

On distingue principalement deux types de rapport de stage qui ne répondent pas aux mêmes enjeux ni aux mêmes exigences :

Le rapport de stage élémentaire

Le rapport de stage élémentaire est un simple compte-rendu personnel de type descriptif et narratif.

Il raconte la découverte d’un milieu professionnel.

Ce que l’on attend de vous

Il s’agit pour l’étudiant de décrire :

  • les différentes missions effectuées, ses différentes tâches quotidiennes, les différents postes occupés…
  • le milieu professionnel d’accueil, sa structure, son fonctionnement, le personnel…
  • l’expérience acquise et les difficultés rencontrées, soit dresser le bilan de son expérience.

Le mémoire de stage

Le mémoire de stage se construit autour d’une problématique spécifique rencontrée dans le cadre d’une mission définie au sein de la structure d’accueil.

Il est davantage analytique, explicatif et vise à apporter des préconisations et d’en étudier les apports.

Il relève du domaine de la recherche appliquée.

Ce que l’on attend de vous

L’étudiant doit, suite à une immersion dans le milieu professionnel et une observation approfondie, résoudre un problème identifié dans l’entreprise.

Son analyse doit aboutir à la proposition de préconisations pratiques, empiriques dont il devra en dresser le bilan.

La définition du projet de stage

Dans le cadre du mémoire de stage, il convient au préalable de définir un projet de stage.
Le projet de stage est l’objet d’étude de l’étudiant au cours de son expérience dans l’entreprise.
Par exemple : Emmanuel effectue un stage dans une imprimerie. Son projet de stage pourra être l’étude de la productivité des salariés avec comme problématique : comment améliorer la productivité des salariés ?

Le projet de stage doit être réalisable dans la continuité de sa formation, et clairement défini en adéquation avec les objectifs du diplôme. Il peut soit être imposé par la structure d’accueil ou défini par l’étudiant en concertation avec le maître ou tuteur de stage.

Le choix du projet de stage peut relever :

  • d’une réflexion sur un domaine de travail général. Le stagiaire devra alors proposer un angle d’analyse plus précis.

Par exemple : Emmanuel étudie les leviers de motivation des salariés. Il peut choisir de proposer un nouveau système d’intéressement financier ou développer des actions de fidélisation des salariés.

  • de l’observation d’un besoin dans l’entreprise :

Par exemple : Emmanuel effectue un stage dans une strat-up naissante. Il constate l’absence d’actions de communication et peut donc choisir d’élaborer un plan de communication pour l’entreprise.

  • de la constatation de lacunes, difficultés, dysfonctionnement au sein de l’entreprise :

Par exemple : Emmanuel effectue son stage au sein d’une administration publique et constate un manque de communication entre les agents. Il peut donc choisir de proposer un mode de gestion des flux de l’information.

Le stagiaire ne doit pas simplement se limiter à la constatation d’un problème mais véritablement être source de proposition pour le résoudre. Les solutions proposées doivent être mises en œuvre et les résultats analysés et interprétés. C’est une approche pratique, de terrain que l’on attend de vous.

Il est fondamental que l’étudiant soit ouvert et curieux. Il doit s’intéresser à sa structure d’accueil pour en comprendre les enjeux et les besoins. Discuter avec le personnel de la structure et le tuteur de stage est très important afin de cerner les attentes de l’entreprise et d’effectuer un stage intéressant et pertinent qui aura un véritable apport pour l’étudiant et l’entreprise.