Mascotte de scriptor

 

Comment élaborer une problématique pertinente ?

Il convient tout d’abord de revenir sur ce qu’est une problématique. Le Larousse en donne la définition suivante :

Une problématique est  l’ « ensemble des questions, des problèmes concernant un domaine de connaissances ou qui sont posés par une situation. »

Une problématique est donc un ensemble de questions qui s’applique à un domaine particulier. Si plusieurs interrogations jaillissent face à votre thématique d’étude, la problématique du mémoire doit venir synthétiser ces interrogations pour formaliser une réflexion plus globale.

Plusieurs paramètres entrent en jeu afin d’attester de la validité d’une problématique :

  • Une bonne problématique met en lien différents concepts.

Par exemple : La motivation des salariés en entreprise repose-t-elle sur des leviers financiers ?

Dans ce cas, trois notions principales sont en jeu : l’environnement de l’entreprise, les théories de la motivation salariale, les procédés d’intéressements financiers.

  • Une bonne problématique doit être simple, précise, concise et cohérente. Il ne s’agit pas de faire une phrase de dix lignes. Les concepts doivent être clairement posés dans la problématique mais seront définis dans l’introduction.
  • Une problématique pertinente peut être rédigée sous forme de question fermée (à laquelle on peut répondre par oui ou par non). En effet, le but de la problématique est de confirmer ou d’infirmer des hypothèses de recherche. Si on peut répondre oui ou non à la question posée, il sera plus simple d’y répondre et d’y apporter des nuances comme dans l’exemple précédent.
  • Une bonne problématique doit être originale sans être insolvable. En effet, il faut trouver le juste milieu entre banalité, généralité et innovation, originalité.

Une problématique trop banale sera sanctionnée car vous n’apporterez rien au progrès de la discipline. Par ailleurs si le sujet est trop général, vous serez confrontés à une masse d’informations impossible à traiter.

De même si la problématique est trop originale, vous manquerez de matière pour traiter votre sujet.

  • Une problématique ne se limite pas nécessairement  à une seule question. Si la problématique se rédige en une interrogation elle relève d’un questionnement. Or ce questionnement met en lumière différentes interrogations qu’il convient de souligner et d’indiquer notamment dans l’introduction.