Mascotte de scriptor

 

Comment choisir son sujet de mémoire ?

Le sujet de mémoire est à libre appréciation de l’étudiant. Cependant il doit être

  • en lien avec la formation et présenter un caractère innovant par rapport à la littérature existante.
  • en adéquation avec vos goûts, vos aspirations académiques ou professionnels.

un sujet qui vous intéresse

optez pour un sujet pour lequel vous avez un intérêt personnel, que vous aurez plaisir à approfondir.

un sujet en lien avec votre formation

vous pourrez mobiliser et mettre en application les connaissances apprises lors de votre formation et sera auprès de vos examinateurs une preuve que vous avez assimilez les enseignements dispensés. Par ailleurs, il vous sera plus facile de comprendre les concepts et théories qui se rattachent à votre sujet si les enseignements que vous avez reçus dans le cadre de votre formation ont un lien avec votre sujet.

un sujet qui vous sera utile

le mémoire est un vecteur de formation à travers l’approfondissement d’un sujet spécifique. Envisagez le mémoire comme une opportunité de vous former. Aussi essayer de choisir un sujet en lien avec vos aspirations professionnelles futures. Le mémoire sera alors la preuve de votre intérêt pour la matière étudiée et de votre expertise dans ce domaine.

un sujet original

le but du mémoire est d’apporter sa pierre à l’édifice de la connaissance ; aussi essayer de choisir un sujet qui présente un caractère innovant. Si le sujet envisagé est traité de manière abondante, essayez d’y trouver un angle d’étude original pour y apporter une touche personnelle.

un sujet faisable

  • en temps : vous êtes limité dans le temps, le travail doit être rendu à une date inextricable. Par conséquent optez pour un sujet dont le traitement sera réalisable dans le délai imparti.
  • en ressources informationnelles : assurez-vous que vous avez suffisamment de matière (sources bibliographiques, interlocuteurs…) pour traiter votre objet d’étude. Mais ne choisissez pas un sujet trop vaste qui impliquera une documentation trop massive et une absence d’expertise précise. Si tel est le cas affinez votre sujet en l’associant par exemple à une autre notion.
  • sur le plan conceptuel : interrogez-vous sur la qualité de vos connaissances pour traiter à bien votre sujet. Interrogez votre directeur d’étude pour savoir si vous maîtrisez les connaissances nécessaires à la réalisation de votre mémoire.
  • sur le plan matériel : assurez-vous que le sujet choisi soit matériellement envisageable (frais de déplacement, mobilisation d’échantillons de personne pour les questionnaires…).